Meublés touristiques

Katell FAVENNEC a rappelé lors du conseil de Nantes du 29 juin 2018 que 3000 logements inscrits sur la plateforme Airbnb en 2018, soit une progression de 36 %, voilà une évolutions qui posent trois questions essentielles aux collectivités. 1/ En dehors des cas de location de courtes durées du logement principal, cette pratique a pour conséquence directe de soustraire des logements du marché locatif. 2/ Elle participe à la hausse des prix du marché immobilier en accroissant le déficit de l’offre par rapport à la demande. 3/ De nombreux acteurs du tourisme considèrent ces plateformes comme une concurrence déloyale au secteur hôtelier traditionnel qui est astreint à une réglementation plus exigeante.