Intervention de Nathalie Blin lors du conseil de Nantes Métropole sur le développement de nouvelles lignes de tramway et transformation du pont Anne de Bretagne.

Intervention d'Eric Couvez sur la mise en œuvre de la gratuité du réseau de transport en commun le week-end dans la métropole nantaise.

Hier 23 mars, une vague d’arrestations a visé le mouvement kurde dans l’hexagone. Une association membre de ce réseau a été perquisitionnée à Marseille et une dizaine de militants kurdes ont été placés en garde à vue dans l’ensemble de la France.

Nous prenons bien note que ces arrestations interviennent à la suite de l’entretien en visioconférence entre le président français Emmanuel Macron et son homologue l’islamo-nationaliste Erdogan, le 2 mars.

Chaque jour les discours de tous bords nous invitent à protéger la planète, à réduire nos émissions de C02 et la place de la voiture individuelle en ville et c’est une bonne chose !

Mais quand l’État est maître d’ouvrage d’un grand chantier comme celui du futur CHU, sur l’île de Nantes, force est de constater que les grands principes sont vite oubliés !

Les bibliothèques et médiathèques nantaises sont librement accessibles à tous, et rendent d’ores et déjà de nombreux services gratuitement : consultation sur place de tous les documents et ressources en ligne et nombreuses animations, celles-ci sans contrepartie financière depuis 2017.

L’ancien collège privé Notre-Dame-du-Bon-Conseil à Nantes est au coeur des attentions ces derniers mois et dernières semaines. Appartenant à la Fondation de la Providence liée au Diocèse ce site a fait l’objet de leur part d’un appel à projets qui avait pour objectif de trouver un opérateur pour la restructuration du site. En 2019 il était ainsi question de raser le collège et d’y faire “pousser” à la place, “Biloba Plaza” nom d’un futur centre commercial, des commerces divers et 3 500 m² de logements.

Intervention [node:author:name] sur le débat d'orientations budgétaires 2021 au conseil de Nantes Métropole du 12 février 2021

Intervention de [node:author:name] sur le lancement du pacte de citoyenneté métropolitaine au conseil de Nantes Métropolitain du 12 février 2021

Au 1er janvier, les abonnés des transports publics nantais ont vu les tarifs des abonnements fondre. Une bonne nouvelle en ce début d’année qui, pour beaucoup, s’annonce difficile. Depuis mars 2020, les mesures imposées par l’épidémie de COVID-19 impactent le quotidien de l’ensemble des habitants de la métropole nantaise. La crise sanitaire se double d’un choc conjoncturel dont les conséquences se mesurent tant sur un plan économique que social.

Intervention de [node:author:name] au conseil métropolitain du [node:created:moyen_sans_heure] sur la délibération concernant le personnel métropolitain.

Intervention de [node:author:name] au conseil métropolitain du [node:created:moyen_sans_heure] sur le vœu du conseil métropolitain relatif à l’impact de la crise sanitaire sur les finances de la métropole.

Le personnel de la clinique du Parc à Nantes a repris le travail le 16 octobre dernier après 35 jours de grève, dont 29 consécutifs (voir NLA n°1037). La lutte des salariés, soignants, techniques et administratifs a permis d’arracher une augmentation de 60 € mensuels nets, une prime de 100 € et le respect d’une prime d’habillage. Si toutes les revendications des grévistes n’ont pas été satisfaites, ces différents points viennent récompenser une lutte acharnée menée par la base des salariés.

Crise ou pas crise la Société Générale n’en finit plus de « restructurer ». Ainsi tailler dans les effectifs semble même être devenu, à l’instar d’autres grands groupes, un mode de gestion en soi. Lundi 9 novembre, l’entreprise a donc annoncé la sortie de son dernier plan social, avec le départ de 640 personnes au niveau national dont 60 à Nantes. Malgré ces nombreux plans de restructuration faits pour le marché, le cours de l’action continue de dégringoler (-58 % sur 10 ans).

Les mobilisations du personnel de l’hôpital public ont mis en lumière le profond mal-être de la fonction publique hospitalière. Mais les soignants du secteur privé ne sont guère mieux lotis. A Nantes, les salariés de la clinique du Parc sont en grève depuis le 21 septembre après avoir déjà arrêté le travail pendant cinq jours en juin. Cette clinique psychiatrique est la propriété du groupe Ramsay, géant international de la santé qui possède plus de 200 établissements dans le monde.

Intervention de [node:author:name] au conseil municipale du 9 octobre 2020 sur le classement en Cité éducative du Grand Bellevue.

Pages

Souscrire à PCF Nantes RSS