Intervention [node:author:name] sur le débat d'orientations budgétaires 2021 au conseil de Nantes Métropole du 12 février 2021

Intervention de [node:author:name] sur le lancement du pacte de citoyenneté métropolitaine au conseil de Nantes Métropolitain du 12 février 2021

Au 1er janvier, les abonnés des transports publics nantais ont vu les tarifs des abonnements fondre. Une bonne nouvelle en ce début d’année qui, pour beaucoup, s’annonce difficile. Depuis mars 2020, les mesures imposées par l’épidémie de COVID-19 impactent le quotidien de l’ensemble des habitants de la métropole nantaise. La crise sanitaire se double d’un choc conjoncturel dont les conséquences se mesurent tant sur un plan économique que social.

Intervention de [node:author:name] au conseil métropolitain du [node:created:moyen_sans_heure] sur la délibération concernant le personnel métropolitain.

Intervention de [node:author:name] au conseil métropolitain du [node:created:moyen_sans_heure] sur le vœu du conseil métropolitain relatif à l’impact de la crise sanitaire sur les finances de la métropole.

Le personnel de la clinique du Parc à Nantes a repris le travail le 16 octobre dernier après 35 jours de grève, dont 29 consécutifs (voir NLA n°1037). La lutte des salariés, soignants, techniques et administratifs a permis d’arracher une augmentation de 60 € mensuels nets, une prime de 100 € et le respect d’une prime d’habillage. Si toutes les revendications des grévistes n’ont pas été satisfaites, ces différents points viennent récompenser une lutte acharnée menée par la base des salariés.

Crise ou pas crise la Société Générale n’en finit plus de « restructurer ». Ainsi tailler dans les effectifs semble même être devenu, à l’instar d’autres grands groupes, un mode de gestion en soi. Lundi 9 novembre, l’entreprise a donc annoncé la sortie de son dernier plan social, avec le départ de 640 personnes au niveau national dont 60 à Nantes. Malgré ces nombreux plans de restructuration faits pour le marché, le cours de l’action continue de dégringoler (-58 % sur 10 ans).

Les mobilisations du personnel de l’hôpital public ont mis en lumière le profond mal-être de la fonction publique hospitalière. Mais les soignants du secteur privé ne sont guère mieux lotis. A Nantes, les salariés de la clinique du Parc sont en grève depuis le 21 septembre après avoir déjà arrêté le travail pendant cinq jours en juin. Cette clinique psychiatrique est la propriété du groupe Ramsay, géant international de la santé qui possède plus de 200 établissements dans le monde.

Intervention de [node:author:name] au conseil municipale du 9 octobre 2020 sur le classement en Cité éducative du Grand Bellevue.

Réaction d'Aymeric SEASSAU suite aux propos tenus sur la délinquance par Laurence Garnier pendant conseil municipal de Nantes du 9 octobre 2020.

Un nouveau mandat s’ouvre dans un contexte inédit à la ville de Nantes : Crise sanitaire, sociale, économique, écologique, politique… Ces six années doivent contribuer à ouvrir une trajectoire nouvelle pour une ville populaire et accueillante. Une ville de toutes les transitions capable d’accueillir les futurs Nantais, d’améliorer la qualité de vie, de répondre aux besoins immédiats et d’anticiper ceux de demain en terme de transports, de logements, de solidarité, de sûreté et de services publics.

A Nantes et dans ses environs, les militants communistes ont fait le choix de travailler à des listes de large rassemblement à gauche, sur des projets ambitieux pour les populations. Les projets, travaillés bien en amont des municipales avec les militants des cellules et des sections ont ensuite été proposés et discutés avec les différents partenaires politiques. Il en résulte de solides appuis pour mener des politiques ambitieuses dans les villes et communes où des communistes ont été élus dans les majorité.

La crise sanitaire est un révélateur puissant. Elle prouve, s’il en était besoin, que bien que durement affaibli depuis des années, notre système public de santé incarné par l’hôpital public, ses soignants est d’une utilité vitale pour la population. Il faut donc le renforcer.
Sans protection, sans matériel, les personnels soignants, médicaux et non médicaux des hôpitaux, des EHPAD ont fait face avec responsabilité, compétences et créativité.

La situation actuelle voit s’additionner à la crise sanitaire, une crise économique et sociale sans précédents dans l’histoire contemporaine. Se joue désormais sous nos yeux une bataille acharnée entre notre camp social et celui des dominants déterminés à faire avancer leur projet de société. Le scrutin municipal apparaît alors comme une occasion supplémentaire pour renforcer nos pôles de résistance & d’en conquérir de nouveaux. 

Le 28 juin aura lieu le second tour des élections municipales. En Loire-Atlantique, les militants communistes se sont investis partout où ils étaient présents, dans la construction de listes, de projets de progrès pour leur communes. Pour ce second tour, ils seront de nouveau au rendez-vous sur des listes de rassemblement de gauche dans les territoires nantais et nazairiens.

Pages

Souscrire à PCF Nantes RSS