Les élu-e-s communistes et républicain.e.s de la ville de Nantes et Nantes Métropole prennent acte de l’ouverture d’une enquête du parquet national financier à l’encontre du président du FC Nantes, pour fraude fiscale. Si la présomption d’innocence doit bénéficier à toutes et tous, nous faisons de la transparence financière et de la lutte contre l’évasion fiscale un enjeu prioritaire de notre action.

La fraude, l’évasion et l’optimisation fiscale constituent un véritable fléau pour le pays et ses finances publiques.

Intervention de Marie-Annick BENATRE au conseil métropolitain du 08 février 2019 sur l'expérimentation pour la prévention et la lutte contre la pauvreté.

Pour Jean-Jacques Moreau, Conseiller aux sports universitaire, scolaire et handisport, l’Espace Simone de Beauvoir est un acteur important de notre territoire pour la défense et la promotion des droits des Femmes. C’est une quinzaine d’associations militant pour les droits des femmes qui y sont adhérentes.

L’annonce de la fermeture de deux bureaux de poste dans notre ville fait l’effet d’une gifle à tous les Nantais et les Nantaises attaché-e-s au service public de proximité. Ces suppressions, décidées unilatéralement par le groupe La Poste et ne répondant qu’à des logiques de rentabilité financière, sont un véritable coup de canif dans le contrat républicain auquel nous sommes tant attaché-e-s.

Comme l’a rappeler Aymeric Seassau, Adjoint à la lecture publique et aux médiathèques, malgré un contexte particulièrement difficile, nous faisons une nouvelle fois la démonstration que les engagements peuvent être tenus, qu’un budget de gauche, de solidarité, de proximité, de justice sociale, un budget au service des Nantais.e.s est possible.

Dans son intervention, Nathalie Blin, Conseillère municipale à l’intégration et la citoyenneté a rappelé que l’association SOS Homophobie, dans son rapport annuel de 2018, révèle la persistance de l’homophobie dans notre société, voir sa recrudescence, les agression physiques ayant augmenté de 15 % en 2017 par rapport à l’année 2016.

A La Poste, la course au profit se substitue à l’intérêt général.

Une fois de plus la direction de La Poste décide de fermer de nouveaux bureaux à Nantes (Les bureaux de Decré et champs de Mars). Ces deux bureaux connaissent pourtant une grande affluence et répondent à des besoins essentiels des habitants comme des professionnels de ces deux quartiers !

Oui à une politique de développement du transport ferroviaire

Non à la fermeture des guichets SNCF

Sourd aux exigences populaires d’amélioration du pouvoir d’achat par l’augmentation du SMIC, des salaires et des pensions, le gouvernement poursuit sa politique de casse économique et sociale, de destruction des services publics.

Intervention de Jean-Jacques MOREAU au conseil métropolitain du 07 décembre 2018 sur Cession d’une parcelle pour l’édification du nouveau stade privé du Football Club de Nantes et du devenir de l'actuel.

Le Football Club de Nantes et son président souhaitent que l’équipe puisse évoluer un jour au plus haut niveau européen. Pour cela, ils estiment nécessaire de construire un nouveau stade à Nantes. Après avoir tenté de le faire payer par l’argent public, puis  d’entraîner les élu.e.s dans un Partenariat Public Privé, ils ont proposé un projet entièrement financé par des fonds privés.

Maurice ROCHER nous a quitté à l’âge de 95 ans. Inlassable militant de la cause ouvrière, il fut un responsable respecté de la CGT et du PCF.

Né en 1923, il travaille dès l’âge de 15 ans aux forges de l’Ouest puis enchaine différents métiers : boulanger, coiffeur, maçon, charpentier… Il militera, dans cette longue carrière, pour la défense des travailleurs et occupera le poste de secrétaire adjoint de la fédération CGT du bâtiment.

A l’heure où se pose à la société les problématiques du « vivre ensemble », le Football reste un espace de mixité sociale, le stade un des derniers lieu de rassemblement populaire.

L’histoire du FC Nantes est riche de cet ancrage populaire autour duquel s’est construit une culture : le « jeu à la nantaise ». Le stade de FC Nantes n’est pas un équipement anodin. C’est le berceau de cet état d’esprit.

Katell FAVENNEC a rappeler que chaque année en France, 225 000 femmes déclarent avoir été victimes de violences conjugales et 580 000 femmes font face à des violences sexuelles. Sur la métropole Nantaise, l'Agence Urbaine de la Région Nantaise (AURAN) estime à 24 500 le nombre de femmes victimes chaque année de violences physiques et/ou sexuelles et 550 enfants seraient co-victimes. Face à ce problème de santé publique issu de rapports de domination, l’indispensable prévention passe par l’égalité réelle entre les femmes et les hommes.

Pages

S'abonner à PCF Nantes RSS