La Société Générale : 13 plans sociaux en 12 ans

Crise ou pas crise la Société Générale n’en finit plus de « restructurer ». Ainsi tailler dans les effectifs semble même être devenu, à l’instar d’autres grands groupes, un mode de gestion en soi. Lundi 9 novembre, l’entreprise a donc annoncé la sortie de son dernier plan social, avec le départ de 640 personnes au niveau national dont 60 à Nantes. Malgré ces nombreux plans de restructuration faits pour le marché, le cours de l’action continue de dégringoler (-58 % sur 10 ans). Pour les employés nantais la chute représente près de 5% du personnel sur ce site.

Les effectifs semblent déjà usés par les plans précédents. Pour le syndicat CGT un chiffre est particulièrement révélateur de la dégradation des conditions de travail, le nombre d’arrêts de travail qui ont augmentés de plus de 20% dans les deux dernières années.
Le représentant du personnel Thomas Ollivaux déplore que « la seule variable d’ajustement pour verser les dividendes aux actionnaires ce sont les frais de personnel » ainsi en dix ans 8 000 postes ont été supprimés. Pendant la même période, la moitié du résultat net du groupe a été distribué aux actionnaires, ce qui représente plus de 10 milliards d’euros.