Katell FAVENNEC, Conseillère déléguée à la lutte contre l’homophobie et au suivi des associations LGBT a rappelé combien l’inégalité professionnelle est une des premières expression de l’inégalité femme/homme. A poste égal, les femmes sont payées 24% de moins que les hommes. Sur le territoire nantais, si les jeunes femmes sont plus diplômées que les jeunes hommes, les postes de cadres sont majoritairement occupés par des hommes alors que les femmes occupent davantage les emplois à durée limitée et les temps partiels, souvent subis…

C’est par la voie de Marie-Annick BENATRE, Adjointe à la santé publique, la précarité et la grande pauvreté que le groupe des élu-e-s Communistes et Républicains a rappelé sa position sur la prostitution qui est une violence intolérable, une violation des droits humains et de l’intégrité des êtres contraire aux valeurs de notre société.

Parce que nous sommes contre toutes exploitations des êtres humains, nous affirmons avec force que le corps n’est pas une marchandise. La société doit se libérer d’un système d’exploitation et de domination qui n’a rien à voir avec la liberté de choix...

La question de la sécurité, ou plutôt de l’insécurité, voir du sentiment d’insécurité traverse notre société. Chacun sait qu’un équipement, quel qu’il soit, n’est en mesure de régler un problème à lui seul. Pour notre part, nous considérons que la vidéoprotection peut trouver sa place dans l’ensemble du dispositif diversifié à l’œuvre : Police nationale, Police Municipale, Médiateurs, Brigade de Contrôle Nocturne, Agents de Surveillance de la Voie Publique, Service Communal d’Hygiène, Service Sécurité Civile et Mission Prévention…Sans oublié les services et associations œuvrant dans le domaine judiciaire. C’est Ainsi qu’Aymeric SEASSAU, Président du groupe, a présenté la position des élu-e-s Communistes et Républicains.

L’écran de fumée de la nationalisation estivale du chantier de Saint-Nazaire vient de se dissiper : le principal outil de production de la filière navale française passe sous pavillon italien. Au-delà de l’étonnant montage juridique permettant à Fincantieri d’être majoritaire dans le capital et dans la gouvernance grâce à un « prêt » de l’État français de 1% du capital sur 12 ans, aucune garantie supplémentaire n’a été apportée.

Les élections sénatoriales auront lieu le 24 septembre prochain. Ce scrutin, qui sollicite le vote de grands électeurs, revêt une importance particulière après les élections Présidentielle et Législatives qui ont donné une majorité écrasante au Parti du Président de la République pour mener des politiques publiques de régression sociale.
 

Le gouvernement vient par la voix de M. Philippe et Mme Pénicaud d’annoncer le contenu détaillé de sa réforme du code du travail.Le constat est sans appel, ces ordonnances signent l’arrêt de mort du contrat de travail !

Le président et le gouvernement par la voix du ministre Nicolas Hulot viennent d'annoncer un certain nombre de mesures dans le cadre du plan climat.

Saisissant l’occasion donnée par cette délibération, Robin SALECROIX en a profité pour revenir la politique culturelle de la Ville et sur l’événement qu’a constitué la réouverture du Musée d’Art. Nantes, c’est une identité culturelle unique et plurielle, ouverte à toutes formes de création que traduit cette délibération et ces conventions avec le Muséum, le Conservatoire ou encore le Grand T.

La réouverture du musée d'arts, quant à elle atteste de cette attractivité et de ce dynamisme. Après plusieurs années de travaux lourds, l’afflux des Nantaises et Nantais à son inauguration est venu attester du profond attachement de nos concitoyennes et concitoyens à leur musée.

 

Les investissements importants de la Ville visent à répondre aux besoins des Nantais-e-s. D’un même pas, ils contribuent au développement économique, à l’emploi sur notre territoire. Autofinancés à 74 %, avec une dette faible de quatre ans, nous conservons des mages de manœuvre pour poursuivre dans cette stratégie.

Plutôt que rester dans la posture, l’opposition devrait nous indiquer quelles sont les politiques qu’ils faut réduire ou supprimer, notamment dans le cadre de la réduction des dotations d’État. Tel est en substance, le contenu de l’intervention d’Aymeric SEASSAU

Jean-Jacques MOREAU a engagé son propos en rappelant que la Ville investi dans deux groupes scolaires pour répondre aux défi de la réussite scolaire pour tous les jeunes Nantais-e-s, le gouvernement s’emploie dans une réforme de l’école qui passe par un assouplissement des rythmes scolaires, de l’aide aux devoirs et du dédoublement des classes de Cour Préparatoire qui passeront de 24 à 12 élèves en Réseau d’Éducation Prioritaire.

Si l’on peut se satisfaire de la mise en œuvre de ce nouveau dispositif qui vise a améliorer les conditions éducatives pour les CP et CE1 en Réseau d’Éducation Prioritaire, force est de constater qu’il n’est pas budgétée alors que le président de la République a dit sa volonté de supprimer 120 000 postes dans la Fonction Publique.

Dans ce contexte, des risques forts pèsent sur d’autres dispositifs, à l’exemple du Maître surnuméraire pourtant si utile, mais dont certaines académies ont annoncé la suppression (16 postes surnuméraires supprimés à Toulon).

Intervention de Marie-Annick BENATRE au conseil métropolitain du 26 juin 2017 sur le bilan 2016 du Programme Local de l'Habitat.

Intervention de Aymeric SEASSAU au conseil métropolitain du 26 juin 2017 sur la souscription de 2M€ au fonds d'investissement Go Capital Amorçage II (GOCA II).

Intervention de Robin SALECROIX au conseil métropolitain du 26 juin 2017 sur la tarification solidaire sur le réseau de transports collectifs de la métropole Nantaise.

Le candidat de la 3ème circonscriotion de Loire-Altantique pour le Parti Communiste Français, Robin SALECROIX sur la radio JET FM.

Nous n’avons eu de cesse depuis plusieurs mois d’appeler à une dynamique unitaire large sur tout le territoire national rassemblant celles et ceux qui souhaitent tourner la page du quinquennat Hollande et construire des politiques de progrès. Nous regrettons profondément le choix de la France Insoumise de refuser toute dynamique de rassemblement et de présenter presque partout en France des candidats sous ses seules couleurs au détriment de victoires possibles, donc de l’intérêt général.

L’objectif des communistes reste inchangé : Nous voulons contribuer à construire une nouvelle majorité de gauche pour s’opposer aux politiques antisociales du nouveau président Emmanuel Macron et de la droite parmi laquelle il vient de choisir son premier ministre.

Pages

S'abonner à PCF Nantes RSS