Que penser, dès lors, de la nouvelle « contractualisation » qui nous est imposée pour encadrer l’évolution de la dépense publique locale à un taux annuel de 1,2%, inflation comprise, et contraint le recours à l’emprunt ? L’encadrement passera par la contractualisation forcée, le contrôle et la sanction financière. Autant le dire clairement, et c’est ce qu’ont fait ensemble les groupes de la majorité municipale, dans leur diversité : Nous n’en voulons pas !

C’est par ces propos combatifs, qu’Aymeric SEASSAU, Président du groupe Communiste et Républicain, a dénoncé lors du conseil municipal de Nantes le 09 février 2018, la mise sous tutelle des Collectivités Territoriale par l’État.

 

Le Gouvernement vient d’annoncer l’abandon du transfert de l’aéroport de Nantes Atlantique vers Notre Dame Des Landes. Cette décision est grave de conséquences pour les populations concernées, grave pour le développement, l’aménagement durable et équilibré de notre territoire.

Elle est à l’image de la méthode du Président de la République, qui, depuis son élection porte une   démarche autoritaire, marquée d’une centralité renforcée, d’un non respect des populations, des collectivités et de ses propres engagements.

Les Communistes avec leurs élus sont de toutes les mobilisations pour mettre en échec la politique ultra libérale de celui qui apparaît désormais comme le Président des riches et lui opposer des propositions novatrices pour sortir de la crise. Avec la majorité dans laquelle les communistes et leurs élus sont pleinement engagés à Nantes, nous restons mobilisés pour mettre en œuvre le programme de gauche pour lequel nous avons été élus. 

Malgré les mauvais coups du gouvernement, nous continuons ainsi d’innover au quotidien au service des Nantaises et des Nantais pour construire une ville pour toutes et tous, une ville solidaire qui privilégie l’humain d’abord. C'est dans ce cadre et alors que plus de trois années viennent de s'écouler depuis les dernières élections municipales, que le groupe des Élus Communistes et Républicains présente leur bilan de mi-mandat. 

Pour Marie-Annick BENATRE, Adjointe à la santé publique, la précarité et la grande pauvreté, les associations sont des acteurs essentiels de lien social, elles investissent des domaines d’action publique aussi diverse que la santé, le sport, la culture, la solidarité…elles sont des acteurs du développement et auxiliaire des politiques publiques. Elles sont un élément majeur du vivre ensemble dans nos quartiers. Elles jouent un rôle de maillon clé pour accompagner les habitants dans l’accès aux services et aux droits à partir de valeurs partagées constituant ainsi l’un des piliers de notre vie démocratique, sociale, civique et culturelle.

Se saisissant de cette délibération, Jean-Jacques MOREAU, Conseiller délégué à l’animation sportive, aux sports universitaires et scolaire et au suivi plan handisport, a rappeler que que l’avenir de l’humanité et celui de la planète sont intimement liés […] aussi, nous avons la responsabilité d’agir pour le développement humain et solidaire durable. Si l’ambition est de répondre aux défis de l’écologie à l’échelle planétaire, nous devons agir au quotidien, localement, pour préserver notre environnement.

Avec cette délibération qui permet d’établir une convention de coopération entre Nantes et Rezé en vue d’apporter un soutien au centre socio-culturel, à l’organisation d’échanges et de stages avec Abu Dis, ville Palestinienne de Cisjordanie, via une subvention de 15 000 euros, nous sommes de plain-pied dans l’actualité internationale. 
Nathalie BLIN, Conseillère municipale déléguée à l’intégration et à la citoyenneté des étrangers, s’est saisi de l’occasion pour revenir sur l’enjeu que constitue la ville de Jérusalem.

Par principe, nous sommes contre l’ouverture des commerces le dimanche, comme l’a rappelé Nathalie BLIN, Conseillère municipale déléguée à l’intégration et à la citoyenneté des étrangers... 

Jamais un gouvernement n’a fait autant de cadeaux aux plus riches et à la finance. Jamais un gouvernement n’est allé aussi loin dans la casse de notre modèle social et des droits du travail. Ce premier budget du gouvernement de « La République En Marche » constitue un programme de soumission totale aux injonctions de la Commission européenne et aux marchés financiers. C’est ainsi qu’Aymeric SEASSAU, Président du groupe communiste, a engagé son propos dans le cadre du Débat d’Orientation Budgétaire 2018.

Intervention de Aymeric SEASSAU au conseil métropolitain du 08 décembre 2017 sur l'ouverture des commerces le dimanche, le groupe communiste s'oppose au vœu qui étant l’ouverture des commerces le dimanche en 2018.

Intervention de Jean-Jacques MOREAU au conseil métropolitain du 13 octobre 2017 sur le Rapport annuel 2016 de la commission métropolitaine pour l’accessibilité universelle.

Intervention de Robin SALECROIX au conseil métropolitain du 13 octobre 2017 sur le Plan Climat Air Energie Territorial.

Intervention de Marie-Annick BENATRE au conseil métropolitain du 13 octobre 2017 pour le vœu en faveur d’une construction de logement social ambitieuse pour les habitants de la métropole.

C’est avec la détermination qui nous anime depuis le lancement de ce grand chantier que les Communistes de Loire Atlantique et leurs élu-e-s ont participé à la mission de médiation du gouvernement. Comme depuis de nombreuses années, nous nous sommes saisi du débat, de la concertation, de la consultation, pour porter les grands enjeux de ce dossier particulièrement important pour l’avenir de notre territoire et sa population.

A cet égard, nous avons rappelé combien l’aménagement de notre agglomération est au cœur du débat pour permettre un développement équilibré et harmonieux de notre territoire.

Salah Hamouri, avocat Franco-Palestinien de 32 ans a été arrêté le 23 août dernier. Dans aucun pays, la France n’accepte de laisser ses citoyens se faire condamner par des tribunaux militaires, sans preuves et au mépris du droit international. C’est avec ces propos de fermeté que Robin SALECROIX, Conseiller municipal de Nantes, le délégué à la vie étudiante a rappelé l’obligation faite au gouvernement français.

Dans ce contexte général du football, la question se pose légitimement de l’engagement des deniers publics. Se pose également la maîtrise d’un certain nombre d’éléments afférents à la construction d’un stade 100 % sur fond privés.

En tout état de cause, nous ne voulons pas d’un stade financé dans le cadre d’un PPP, ni de l’ouverture d’un centre commercial… C’est, en substance ce que Jean-Jacques MOREAU, Conseiller municipal délégué à l’animation sportive, a développé au nom du groupe Communiste et Républicain lors du conseil de la ville de Nantes.

Pages

S'abonner à PCF Nantes RSS